Jaroslav Melnik

L’oiseau qui buvait du lait

Vilnius est le théâtre de terribles crimes. Des jeunes filles sont retrouvées mortes, nues, un oiseau déposé sur leurs cadavres. Toutes venaient d’accoucher, l’assassin avait tété leur sein gauche et coupé les mamelons. Un polar qui interroge l’amour maternel, la dépendance et les croyances auxquelles on se raccroche.

(Résumé Les Libraires)